Coups de gueule anti-système

coup de gueule

Une Dame ne sait pas toujours garder son sang froid dans ce monde de malotrus, ici se trouveront les coups de grisou, pensées à évacuer et ruminations…


 

La Chine et les Etats Unis ratifient l’accord sur le climat, qu’en penser ?

Les Etats-Unis et la Chine viennent de ratifier le traité sur le climat, rédigé lors des accords de Paris le 12 décembre 2015, à l’issue de la COP21. C’est la première fois que ces deux grandes puissances, présentant les rejets industriels les plus polluants au monde décident d’une action aussi importante en faveur du climat. Quels sont les enjeux à venir et qu’en penser réellement ?

accordL’accord sur le climat en quelques points clé

Sans reprendre en détails tous les chiffres et instances juridiques en lien, voici un résumé de ce qu’est l’accord sur le climat (Paris) :

QUI ? ->  195 délégations présentes en décembre 2015 à Paris

QUOI ? -> Deux documents créés (celui qui regroupe les décisions de la COP 21 et celui des accords de Paris, seul celui des accords de Paris est juridiquement contraignant). Ce document est inédit car c’est la première fois qu’un document contraignant juridiquement est créé par les délégations du monde entier.

COMMENT ? ->  La signature de l’accord est possible jusqu’à avril 2017. L’accord sera appliqué lorsque 55 des pays présents lors de sa rédaction (et représentant 55% des émissions de gaz à effet de serre) l’auront ratifié (=rendu valide dans leur juridiction nationale). Une fois signé et appliqué, il n’y aura pas d’amendes mais une dénonciation publique puisque les objectifs de réduction des gaz à effet de serre seront diffusés à tous, de façon transparente.

COMBIEN ? Actuellement 175 pays l’ont signé et 26 pays ratifié (rappel : objectif 55 pays). On vise le maintien à 2°C maximum de hausse de température (d’ici à 2025)

formidableC’est fooormidable ?

Après la signature des Etats Unis et de la Chine, il y a de quoi être enthousiaste, seulement comment peut-on espérer que ces objectifs soient atteints lorsqu’aucune sanction financière ne pourra être appliquée à ceux qui ne respectent pas leurs engagements ?

Notons aussi que ces accords sont signés aujourd’hui par le gouvernement Obama, qui va donc changer dans peu de temps.

Enfin, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a montré très clairement que l’enjeu vital pour la planète se jouera dans les 15 années qui viennent (et la première révision de cet accord est placée à 2025).

L’accord permet aux Etats de conserver leur système agricole inchangé (et ce n’est pas une bonne nouvelle)

Les émissions des transports maritimes et de l’aviation ne sont pas concernées par ce texte

Que faire à notre niveau ?

Voilà principalement les raisons pour lesquelles il n’est à ce jour pas forcément permis de rêver. Accomplissons déjà de notre côté des actions au quotidien, en toute conscience et révisons nos classiques sur les gestes à changer et leur impact sur le climat, retrouvez un document très intéressant publié en 2010 par Terra Eco, qui compare notre impact carbone à 1990. Vous déduirez les postes sur lesquels il vaut mieux faire un effort.

TerraEco_revolution_carbone

Et pour aller plus loin, réalisez votre bilan carbone personnel (c’est ludique vous verrez) et recevez les conseils de l’Ademe !

http://www.bilancarbonepersonnel.org/


Les magazines féminins, de vrais torchons

Poubelle sur roulettes - Marie Claire MaisonVu partagé sur une page de quelqu’un…. Euh…la quantité de conneries qu’ils publient aussi dans ce genre de magazine poubelle.. Et oui les femmes rêvent toutes de ce genre de plan et soulignent ils bien insidieusement, ne seraient pas heureuse en gros tant que ça ne se produit pas. (soupir) quand on lit ça on retourne tout droit dans les années 50…mais on dirait que le message passe même chez les jeunes femmes. Dire que les femmes ne sont actrices de rien du tout dans leur vie et subissent continuellement (on doit leur faire un bebe, un homme doit decider d’etre avec elles et pas l’inverse, elles n’ont aucun impact sur leur carriere mais attentent encore une fois qu’on les sollicite et leur propose the job de reve) comment voulez vous que les jeunes filles d’aujourdhui se projetent autrement qu’en objet de la société et des hommes ? Vas-y Grazia vend ton torchon, bride nous, tiens les renes, on dira rien…(ah oui c’est vrai c’est l’ete faut pas sprendre la tête et penser au maillot de bain ou au prochain regime qu’on fera oups… On voudrait pas sortir de notre case… http://m.grazia.fr/article/le-plan-de-vie-reve-rencontrer-le-bon-mec-a-24-ans-et-faire-un-bebe-a-27-655516


naturopathie

 

 


La différence Homme/Femme ou Femme/Homme

Outre le fait que l’on nous rappelle très régulièrement ce qu’est ou n’est pas un homme, ce que doit être une femme ou pas; Nous conviendrons tous que les médias et le marketing en général ont une part prépondérante dans les procédés d’identification de chacun (à moins de vivre en ermite). Avez vous les cheveux doux, monsieur votre barbe pique-t-elle ? osez vous sortir de chez vous avec tout cet embonpoint ? Ne vous inquiétez pas, la pub est là pour vous rappeler comment se comporter.

Chers petits amis, on ne le dira jamais assez, n’allumez pas trop la télé. Oui mais… lorsque l’on doit se rendre au magasin faire ses courses (allons au marché tant qu’on le peut oui bon…mais là il s’agit d’articles pour voiture). Dame Fenouil avait besoin ce jour là de liquide de refroidissement pour son carrosse et quelle ne fut pas sa surprise de tomber là dessus en tête de gondole :

WP_20150918_007

L’exactement identique kit de réparation crevaison version Femme ou version Homme !

La même marque, la même contenance mais ! le rose pour la dame, qui est habillée comme une Dame, qui lève la main en l’air car elle ne comprend pas trop ce qui se passe mais qui va tout de même payer 1€ plus cher pour obtenir sa bombe anti-crevaison car OUI cette dame a un porte monnaie et a le droit de sortir de chez elle pour dépenser de l’argent…. oooohhh… et ça la marque Holts l’a bien compris ! Félicitations aussi aux magasins Géant Casino pour ce marketing désastreux.

#onnousprendpourdespigeons #lerosec’estmieux #lesfemmesetlamecaniquejmemarre

Coup de gueule du jour, bonjour !

LES NUMÉROS SURTAXES

pieces eurosQue l’on soit abonné EDF, au chômage ou encore bénéficiaire des services de la CAF, il est très fréquent de devoir contacter par téléphone différents services soit parce qu’aucun mail n’existe pour un contact facile, soit parce que c’est urgent ou encore parce qu’en ligne on ne répond jamais à votre demande sur le formulaire de contact. Vous avez donc déjà utilisé des numéros surtaxés.

Trop c’est trop !

Comment s’expliquer que le gouvernement n’ait pas encore interdit à nos opérateurs mobile (ou fixe mais cela revient souvent au même car beaucoup de monde est adhérent ailleurs que chez Orange, l’opérateur historique France Télécom) de facturer ce genre d’appel ? Nous payons tout de même déjà un service à ces sociétés ou au moins des impôts y participant ?

A titre d’exemple, Pôle emploi facture pour son compte 0.11€ centimes maximum par appel si vous n’appelez pas avec le réseau Orange. Ce que l’on sait moins c’est que les opérateurs retaxent derrière très souvent (jusqu’à 0.30 centimes la minute pour FREE). Les demandeurs d’emploi sont en théorie touchés par un certain changement dans leurs revenus, non ? Pourquoi payer 8€ une communication pour régulariser une fiche de paie mal enregistrée par un agent ? A la base si le demandeur d’emploi appelle c’est aussi qu’il n’a pas trop les moyens de venir en personne jusqu’aux locaux car l’essence lui coûte trop cher (pardon je m’égare…)

La « nouvelle » réglementation

Depuis le 1er octobre dernier, une règlementation a été votée faisant que ces numéros dits « surtaxés » soient mieux indiqués aux consommateurs.

  • 0 800 à 0 805 : il s’agit selon cette loi de numéros gratuits depuis une ligne fixe ou un mobile ; (et NON ! car votre opérateur mobile ou box a tout loisir de faire évoluer ses tarifications sans votre consentement… SFR par exemple précise dans ses conditions que le temps d’appel est décompté et que le tarif appliqué par l’éditeur du service est retiré de votre forfait… donc ce n’est pas gratuit, vous payez bien un hors forfait la plupart du temps).
  • 0 806 à 0 809 : des communications facturées au coût d’un appel local vers un numéro fixe (pas très net non plus chez la plupart des opérateurs) ;
  • 0 81, 0 82, 0 89 : les numéros sont facturés au prix d’un appel vers un numéro fixe, auquel s’ajoute le tarif du service, Aux dernières nouvelles la CAF facturera toujours à 0.06 centimes la minute, quelle avancée cette nouvelle loi !)

On nous informe donc mieux du fait que l’on soit plumés, vive la transparence !

STOP ! Réveillons-nous !

Il existe des astuces pour payer moins ou ne pas payer :

• Appeler les services téléphoniques aux heures les plus pleines pour qu’ils vous proposent de vous rappeler automatiquement, ainsi vous ne paierez pas.

• Pour appeler le Pôle Emploi, utilisez ces numéros directs au lieu du 3949 : 33 1 77 86 39 49 ou le 00 33 1 77 86 49 (facturés de façon normale).

• Pour la CAF utilisez ce format de numéro 0 810 25 XX 10 (le XX est le numéro de votre département), vous paierez tout de même le prix de l’appel local mais ce sera moins cher qu’un numéro à 4 chiffres hors de prix.

• Pour l’assurance Maladie, appelez le 3646

• Ne répondez jamais aux numéros en 0899… il s’agit toujours de pub ou d’un service de rappel qui vous coûterait 1,35 euro par appel et 0,34 euro la minute ! Un conseil : évitez de laisser votre nom et prénom sur votre répondeur, il est très facile aux démarcheurs qui tomberont dessus de compléter leur fiche de renseignement ensuite et de retrouver où vous habitez ou de vous faire parvenir une offre plus « ciblée », très intrusive au final.

• Utilisez ce site internet qui propose tant que possible de trouver un numéro non surtaxé quand vous devez appeler : http://www.nonsurtaxe.com/

Bien à vous, Dame Fenouil


amap circuits courtsAMAP, ruche, biocoop ? QUEL CIRCUIT CHOISIR POUR SOUTENIR LES PRODUCTEURS ?

Il n’est pas évident de trouver tout ce dont on peut avoir besoin dans un seul et même lieu de distribution, tout comme il n’est pas évident d’avoir le budget pour se nourrir sainement, mettons à part ces questions de budget personnel pour aborder celle des producteurs locaux et de leurs circuits de revente. Quel circuit de distribution pouvez vous emprunter pour les aider au mieux ?

ruche qui dit ouiLa Ruche qui dit Oui, de la poudre aux yeux

Très pratique mais très bobo… Une ruche est un lieu tenu par un distributeur agréé (un particulier, un agriculteur) où se déroulent une fois par semaine en moyenne, la distribution de vos paniers de commande. Ces commandes peuvent être effectuées en ligne, payées par carte bancaire et vous n’avez pas de montant minimum à régler ni même d’engagement sur la fréquence de vos achats.

Le hic : On nous présente sur le site le nom des producteurs mais qui ne sont pas forcément locaux ni paysans (seulement transformateurs ou artisans quelques fois) car l’offre est assez diversifiée (même des cosmétiques venant de bien plus loin), mais au final il s’agit bien d’une plateforme de e-commerce, où le distributeur des produits prends 10% des commandes effectuées et suivie de près par des actionnaires (oui oui…parmi eux, le président de Free, le co-fondateur de Meetic…etc).

Et les producteurs ? Soit ceux-ci font payer 20% plus cher au consommateur pour pouvoir récupérer la même somme qu’une vente en circuit court, soit ils s’alignent sur les prix du marché en vendant 10 à 20% moins cher leurs produits. Au résultat tout le monde est malheureux et on se dit que le bio et le local, c’est très cher !

Un conseil : Si c’est le fait de ne pas avoir à faire plusieurs magasins qui vous intéresse, rapprochez vous dans ce cas des supermarchés classiques (y compris hard discount) qui développent (tout en se gardant de bonnes marges bien sûr) leur offre produits locaux.

amap logoLes associations pour le maintien d’une agriculture paysanne

sont gérées par des bénévoles, qui forment un groupement de consommateurs et de producteurs se faisant une promesse (sous forme de contrat) d’achat de paniers au fil de l’année. L’offre n’est pas forcément labellisée bio mais se doit d’être de culture agro-écologique (un minimum de pollution). Ce qui est ici intéressant est que l’on s’engage à soutenir le producteur, quel que soient les aléas climatiques, les problèmes sanitaires sur ses récoltes et on mange de tout ! Oui le panier de l’hiver proposera des choux, il y a aura alors mille et unes façons d’apprendre à les aimer. Plusieurs types de paniers sont proposés selon la taille de votre estomac ou de votre famille.

Le hic : Il n’est pas forcément évident pour des personnes en ville de se déplacer sur les lieux de distribution, voilà pourquoi certains proposent d’amener les produits au plus près ou de covoiturer pour s’y rendre. Il faut pouvoir entrer sur la liste de distribution de certaines Amap très demandées (certains terrains ne peuvent fournir que quelques consommateurs) mais cela reste rare. Pensez sinon à rechercher ces mêmes producteurs sur vos marchés locaux du lundi au dimanche !

Et le producteur ? le prix est indiqué en toute transparence, vous donnez de main à main, pas d’intermédiaire. Un euro est un euro. Cela fait vraiment plaisir de venir rencontrer des personnes passionnées par leur métier et qui vous donneront volontiers des conseils de cuisine !

biocoop logoLes Biocoop

Parfaitement intégrées dans le paysage et loin d’être un repère de baba-bobo, les biocoop sont des coopératives privilégiant le local au maximum et proposant du bio labellisé. Une très grande diversité de produits est proposée ainsi qu’une carte de fidélité, certaines acceptent même le paiement avec des tickets resto.

Le hic : Le prix est assez élevé arrivé à la caisse et le producteur ne reçoit pas tout dans sa poche…

Et le producteur ? les Biocoop annoncent garder au maximum une marge de 25 à 31.5% sur les ventes. Ce qui peut sembler important, mais on parle bien là de produits certifiés par la cahier des charge du bio et qui pour la plupart vienne des 50km à la ronde. Entre Amap et Biocoop, à vous de choisir…

agir carrefourEt les grandes surfaces ?

Le « problème » qui se pose depuis plusieurs années est bien le bio apparu partout dans toutes les grandes surfaces et hard-discounters. Leclerc, Carrefour, Lidl, Leader Price, Aldi… on nous en propose à toute les sauces. On nous parle d’Agir, de respecter l’environnement, de s’unir contre la vie moins chère… Rassurez-vous, c’est le même produit qualitativement parlant, partout. Il répondra toujours au même cahier des charges.

Le hic : La marge et la provenance…. et oui… qui dit grandes surfaces, actionnaires, dit forcément tirer les prix vers le bas. Et comment obtenir le même produit en bio à -50% pour un consommateur ? Il suffit de l’acheter moins cher au producteur ET d’aller le chercher beaucoup plus loin. Il n’est écrit nulle part dans le label AB ou l’ecolabel que le bio doit venir d’un terroir proche. Il est ainsi possible de recevoir une plaquette de beurre faite de lait roumain, une sauce tomate d’Espagne et une botte de poireaux ayant fait 300km. Cela est fort dommage, d’autant plus que la pollution engendrée par tous ces kilomètres ne donnera que peu de sens à votre achat à la base éco-citoyen et donc militant.

Pensons à celui qui est derrière notre aliment, regardons l’écriteau de provenance du produit et n’hésitons pas à consulter ces sites qui nous donnerons les meilleures adresses pour faire notre petit marché :

http://www.reseau-amap.org/

http://www.jours-de-marche.fr/


DU VIN AU GOUT DE….PESTICIDES

Un excellent article diffusé sur le blog de Résistance Inventerre


PAS D’ACCORD

Nous ne sommes pas d’accord. Apres avoir lu bon nombre de commentaires incitant les artistes á continuer leurs representations malgré les événements récents – ceux qui ne comprennent pas pourquoi leur billet est annulé – Dame Fenouil trouve que l’on se permet de reduire ces personnes d’exception, qui montent sur scène, au rang de vulgaires divertisseurs ou crieurs public. Ces personnes sont la plupart du temps de grands sensibles bien souvent elles memes victimes des méandres de leur propre esprit créatif. Oser leur crier « show must go on » les pointe du doigt dans cette difference. Non ils ne sont pas á nous, oui ce sont des professionnels mais ils sont humains avant tout et ont eux aussi leurs états d’âme. Merci de les respecter, merci pour eux.


SANS DOUTE…

Se savoir dedans mais se sentir dehors,

Se savoir humain mais se sentir animal,

Se savoir aimé mais se sentir maltraité,

Se sentir vivant d’avoir versé une larme mais se savoir rejeté d’avoir mis le monde mal à l’aise

Se sentir en paix pour un sourire rendu mais se savoir fou de l’avoir offert pour rien

« Il faudra faire un effort, encore … »

Sans doute

Publicités