C’est quoi cette bouteille de lait ? Fabriquer son lait de soja

le

WP_20161102_007Beaucoup de personnes sont allergiques au lactose et ne s’en rendent pas compte au quotidien, pensant que leurs symptômes sont liés à d’autres aliments ou une petite fatigue temporaire. Le lait et plus précisemment son sucre le « lactose » et la protéine qu’il contient (destinée à faire vite grandir le veau) proposent à notre corps des composants dont nous n’avons pas du tout besoin, au contraire ! Digestion compliquée, irritation des intestins, problèmes ORL à répétition, apparition d’allergies, rhumatismes prématurés, asthme, osthéoporose (oui oui, vérifiez par vous même grâce à ce lien) mais aussi acné, le lait n’est aujourd’hui plus un aliment à proposer en grande quantité. Cette supposée « meilleure source de calcium » portée par le lobby du lait, peut facilement être remplacée par une alimentation diversifiée avec des fruits secs (amandes, noisettes) très riches en calcium et un lait végétal ou jus végétal (amande, soja, riz…etc). Apprenez à fabriquer le vôtre, c’est très simple, plus économique, meilleur pour la santé car plus frais et laissera un peu plus les animaux exploités tranquilles.

INGREDIENTS (pour 2L de boisson) :

300g soja jaune dépelliculé bio trouvable en magasin bio (vous pouvez utiliser du soja avec pellicule mais le goût sera moins doux au résultat, vous pourrez le dépelliculer manuellement mais c’est plus long)

4L d’eau

PREPARATION DU LAIT DE SOJA

WP_20161101_002Bien rincer à l’eau froide le soja et laisser tremper dans 2L d’eau pendant 48H ou bien pendant 2H dans une eau à 50°C. Les graines vont tripler de volume. Attention, le soja cru non cuit est toxique, il ne faut pas laisser cette préparation à portée d’un enfant ou d’un animal.

Mixer avec un peu de l’eau de trempage au blender, puis porter le tout à ébullition très doucement dans une casserole, il ne faut plus qu’il y ait de mousse (cela prendra 15 minutes environ), il est conseillé pour enlever toute toxicité au soja de chauffer pendant 30 minutes par prudence. Passer au tamis et conserver le résidu (okara) qui est très nutritif et peut servir dans différentes préparations

WP_20161102_002

Vous pouvez sucrer, ajouter de la vanille ou encore du chocolat dans la préparation selon ce que vous voulez en faire. Beaucoup de grandes marques ajoutent aussi des carraghénanes pour épaissir le mélange, il s’agit d’un extrait d’algue rouge naturel que l’on peut acheter sur internet, cela peut être intéressant pour certaines préparation (si vous voulez faire des crèpes avec, avoir une bonne élasticité) ou même pour manger dans les céréales ce sera plus similaire à du lait de vache qui est plus gras donc plus épais.

Vous pourrez conserver votre lait pendant 48H au frais. Bonne dégustation !

D’autres recettes végétales

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s